Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 21:48

IMG_1886.jpgIMG_1888.jpgIMG_1890.jpg©2011 catherine giuli

http://www.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-architecture-Centre-Pompidou/livre_aux_artistes/p1.htm

Le Centre Georges Pompidou, d’abord appelé « Centre Beaubourg » a été construit au milieu des années 1970 à un endroit où il n’y avait rien. Quelle est l’histoire de ce site ? Comment a-t-on décidé de construire un tel bâtiment à un tel endroit ?


1.Où se trouve le bâtiment ?

 

Au coeur de Paris

Le bâtiment se situe au coeur de Paris, entre le quartier du Marais, l’île de la Cité et le quartier de Halles. On appelle cet emplacement le plateau Beaubourg. En 1960, c’est un terrain vague qui sert de parking. Mais il n’en a pas toujours été ainsi.

Un peu de géographie... rivière et marais

Le nom de Marais, donné au quartier s’étalant à l’est du Centre Pompidou, rappelle le site naturel et ses terres marécageuses régulièrement inondées par la Seine. Quelques buttes, suffisamment élevées pour échapper aux crues, et le drainage des marais pour l'agriculture ont permis à l'homme de s'installer ici. Le nom de Beaubourg vient d'ailleurs d'un ancien village, le Beau-Bourg, qui existait au Moyen-Age.

Un peu d’histoire... le développement de la ville

Peu de traces subsistent aujourd’hui du site naturel.
Il a en effet été depuis longtemps conquis et modelé par l’homme. Installée d'abord sur la rive gauche de la Seine, au niveau de la rue Saint-Jacques, la ville de Paris, au fil des siècles, s’est étendue de tous côtés. Sa croissance a été peu maîtrisée et dans le courant du XIXe siècle il apparaît nécessaire d’y « mettre de l’ordre », d’améliorer les circulations et de construire des immeubles neufs. Ce sont les « travaux d'Haussmann » Des « îlots insalubres » sont identifiés un peu partout dans la ville. Caractérisées par les mauvaises conditions de vie qui y règnent, ces zones urbaines devront être démolies pour laisser place à de nouvelles constructions plus aérées, disposant de l’eau courante et d’un système d’évacuation des eaux usées. 

2. De "l’îlot insalubre n°1" au "Centre Beaubourg"


L’îlot insalubre n°1

Au XIXe siècle, le quartier de Beaubourg est très peuplé. Les habitants y vivent entassés dans des logements misérables. Les petites ruelles où coulent les eaux usées apportent peu d’air et de lumière. Les épidémies se développent.

Ce quartier est identifié comme l’« îlot insalubre n°1 », celui du coeur de Paris. C’est ici que, près d’un siècle plus tard sera construit le Centre Georges Pompidou.

Le terrain vague

En attendant, il reste un espace oublié. Les démolitions ne commencent en effet que dans les années 1930, et rien n’est reconstruit dans l’immédiat. Pendant plus de trente ans encore, ce site en plein coeur de la capitale française, inscrit dans un quartier historique, entre la cathédrale Notre-Dame, la tour médiévale de l'ancienne église Saint-Jacques et les hôtels particuliers du Marais, n'est pas construit. Il sert finalement de parking aux usagers des Halles qui, situées juste à côté, approvisionnent en produits frais les commerçants de tout le bassin parisien.

Un centre national d’art et de culture

Dans les années 1960, un siècle après les grands travaux d'Haussmann, une nouvelle série de transformations a lieu, pour adapter la ville à l’évolution de la société et réaménager son espace en fonction des nouveaux besoins. 
C’est dans ce contexte que le président de la République française Georges Pompidou décide de la création d’un centre national d’art et de culture. L’emplacement de l’ancien îlot insalubre devenu terrain vague puis parking, est choisi pour accueillir le futur bâtiment. Sa localisation en plein coeur de la métropole en fait un lieu privilégié pour un projet qui devra rayonner dans la France entière et dans le monde.
En savoir plus : "Les travaux des années 1960"
Plan de l'îlot insalubre n°1
Picto zoom

Plan de l'îlot insalubre n°1. (détail)

Vue d'une ruelle de l'îlot insalubre n°1 avant les démolitions des années 1930.
Picto zoom

Vue d'une ruelle de l'îlot insalubre n°1 avant les démolitions des années 1930. (détail)

Vue d'une rue de l'îlot insalubre n°1 avant les démolitions des années 1930.
Picto zoom

Vue d'une rue de l'îlot insalubre n°1 avant les démolitions des années 1930. (détail)

Vue du parc de stationnement dans les années 1960.
Picto zoom

Vue du parc de stationnement dans les années 1960. (détail)


Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Giuli - dans Architecture et design
commenter cet article

commentaires