Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 07:49

"Le Corbusier Expose" à Besançon du 9 juillet au 10 octobre

410x480_2049_3803.jpgCette exposition propose une synthèse des aspects fondamentaux du travail de Le Corbusier – architecte, urbaniste mais aussi théoricien et peintre- dont les apports ont été déterminants pour la conception et l’imaginaire des lieux d’exposition du XXème siècle.

Comment présenter un tableau ? Comment concevoir un lieu d’exposition ? Comment bâtir un musée ? Tout au long de sa vie de créateur, Le Corbusier a choisi un processus d’exposition expérimental développant une série de propositions singulières pour la présentation de son œuvre architecturale et plastique (affiches, lithographies, dessins, sculptures, tapisseries et tableaux).

Le parcours chronologique et thématique de l’exposition présente les étapes les plus significatives de la recherche et de la création d’un nouvel espace muséal. La frontière entre arts plastiques et architecture s’efface, notre conception classique de l’oeuvre d’art laisse place à une vision globale où chaque élément fait partie intégrante d’un espace architectural.

L’expérience débute par les maisons d’artiste (la maison-atelier Ozenfant) et de collectionneur (maison La Roche) qui, par l’existence d’une collection d’art moderne et la nécessité de la mettre en espace, fonde le nouvel art d’habiter. Ensuite, le pavillon d’exposition suscite, quant à lui, la recherche d’un programme d’aménagement intérieur où l’oeuvre plastique et la peinture murale constituent le point de départ. Les expositions « Les arts primitifs dans la maison » chez le galeriste Louis Carré (1935), au Musée National d’Art Moderne de Paris (1953), à l’institut des Beaux-Arts de Boston (1958), au Musée des Beaux-Arts de Lyon (1956) et au MoMA de New-York (1963) sont autant d’occasions pour mettre en pratique ses conceptions novatrices en matière d’accrochage. Ces six installations sont recréées dans l’exposition.

Enfin, le musée lui-même deviendra un véritable programme de l’architecture moderne où le concept d’architecture intégrant tous les arts évoluera en une réflexion sur l’art total, expression tridimensionnelle qui fera de l’édifice lui-même une expérience plastique originale. A partir de ses concepts de Mundaneum et de Musée à Croissance illimitée à la fin des années 1920, Le Corbusier réalisera trois bâtiments: Le Musée d’Ahmedabad (1951-56), le Musée de la Connaissance à Chandigarh (1952-56) et le Musée des Arts Occidentaux de Tokyo (1957-59).

En 1963, le projet de réaménagement intérieur du musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon est naturellement proposé à Le Corbusier, réputé en Franche-Comté pour la chapelle Notre-Dame-du-Haut à Ronchamp. Celui-ci n’étant malheureusement pas disponible, le projet est finalement confié à l’un de ses disciples : l’architecte Louis Miquel. Il conçut pour le musée une architecture intérieure révolutionnaire, s’articulant autour d’une spirale carrée en béton brut profondément inspirée des théories corbuséennes.

  • Lieu d’exposition : Musée des Beaux-Arts & d’Archéologie (1 place de la Révolution 25000 Besançon)
  • Horaires d’ouverture : Ouvert tous les jours de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 sauf le mardi. / Week-end : de 9h30 à 18h00 / Fermés les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre / Nocturnes tous les jeudis jusqu’à 20h00

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Giuli - dans Architecture et design
commenter cet article

commentaires