Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 16:19

* Emporte ton Lomo où que tu ailles (Take your Lomo everywhere you go)
* Utilise-le à n’importe quel moment — jour et nuit (Use it any time — day & night)
* La lomographie n’est pas une intrusion dans ta vie, mais en fait partie (Lomography is not an interference in your life, but a part of it)
* Essaie la prise de vue sans viser (Try the shot from the hip)
* Approche-toi au plus près des objets que tu veux lomographier (Approach the objects of your lomographic desire as close as possible)
* Ne pense pas (Don’t think)
* Sois rapide (Be fast)
* Tu n’as pas à savoir à l’avance ce que tu prends en photo (You don’t have to know beforehand what you captured on film)
* Après coup non plus (Afterwards either)
* Moque-toi des règles ! (Don’t worry about any rules)

Mais qu’est ce que c’est la Lomographie? Derrière ce terme qui pourrait faire croire à une science se cache une marque, dont Lomography est le logo. Lomography fabrique donc des appareils photos neufs issus d’anciens modèles bon marché que l’on pouvait trouver dans lebloc soviétique et plus particulièrement en Allemagne de l’est, fonctionnant avec des … pellicules. Et oui, de l’argentique, comme avant. Ces machines, construitent pour le prolétariat, étaient des appareils de mauvaise qualité, tant au niveau des finitions que des prises de vues. Le plus souvent, cela donnait des couleurs brûlées, des clichés flous ou noir sur les bords, et des photos surposées.

Oui mais voilà, ce qui nous paraissait atroce hier, que nous avons combattu à grands coups de millions de pixels, nous semble aujourd’hui diaboliquement artistique.

Tout d’abord, on constate aujourd’hui que toute l’imagerie et le décorum de l’ex union soviétique est carrément devenue « pop culture ».Lenine en RayBan sur un t-shirt, cartes postales de propagande chez Gibert, posters, sac a main Che Guevara, porte clé Trabant, on revient de Berlin avec une chapka de l’armée rouge

Ensuite, il est devenue tellement facile de faire des photos aujourd’hui, que ceux qui aimaient vraiment ça avant le numérique, ne trouvent plus le même plaisir à « traquer » son cliché, à faire ses réglages pour n’en prendre qu’une, et QU’UNE SEULE. La pellicule coûte cher. Avec mon gros reflex, que j’adore, entend on nous bien, il me suffit de mitrailler tout ce qui passe et faire le tri ensuite… parmis 800 photos.

C’est là qu’arrive la Lomographie. Je possède 2 modèles de Lomo avec quelques accessoires:
 

 

 

Le DIANA F+
Le Diana est issu d’un appareil russe. Il est entièrement en plastique et prend des clichés de format carré (6cm x 6cm). On appelle ça du120. La particularité du Diana est son extrème simplicité, comme à l’origine. La vitesse d’obturation est constante, il n’y en a qu’une. Pour s’adapter aux conditions de lumières, c’est la taille de l’ouverture que l’on peut régler sur 4 positions: Soleil, un peu moins de soleil, couvert et sténopé (technique du « trou d’épingle ») .
Equipé d’un flash dans lequel on peut insérer des filtres colorés, le Diana permet des clichés surprenants, que l’on peut surposer entre eux, avec une forme de halo au centre de l’image et un cadre un peu noir.

Le LOMO LC-A

LC-A signifie Lomo Compact Automat. C’est un appareil issu d’Allemagne de l’est. Tout compact, son boitier
en métal en fait un appareil qui ressemble beaucoup moins à un jouet que le Diana. Il est également plus facile de réussir ses photos avec, pour la simple et bonne raison qu’il est équipé d’une cellule sensible à la lumière qui lui permet de calculer automatiquement la vitesse d’obturation nécessaire aux conditions de lumière. Compact et solide, il s’embarque beaucoup plus facilement et dispose lui aussi d’une foule d’accessoires. Je me suis notamment pris le grand angle et un flash de couleur aussi.
IMG_2403.JPG
Voilà, il faut savoir que Lomography à un site Internet et un réseau de boutiques dans le monde. Celle de Paris se trouve Place Franz Liszt, dans le 10ème. Les vendeurs sont super sympas, conseillent bien et vous repartez toujours avec un ptit film gratos quand vous achetez des trucs. Plutôt cool.

Lomo, c’est aussi une communauté mondiale forte qui partage, quotidiennement, ses clichés via Facebook, Flickr et les sites de Lomography. La marque organise régulièrement des petits concours de photos. Il y a bien sur une page Facebook et un Twitter pour rester au jus de la communauté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Giuli - dans Photographie
commenter cet article

commentaires